Avec pour mission de revitaliser le quartier, le Centre Culturel Alpex est un projet qui a transformé une ancienne usine d’usinage en France pour un usage moderne. Tout au long du processus, le cabinet Atelier Archiplein, en collaboration avec le scénographe (MAW), s’est concentré sur un engagement à honorer la planète et la perspective culturelle.

Continuez à lire ci-dessous

Nos vidéos en vedette

Situé à Scionzier, une ville de la région Rhône-Alpes du sud-est de la France, le bâtiment a été agrandi et transformé en centre culturel à usage communautaire, tout en obtenant la désignation de site du patrimoine local. L’un des principaux objectifs du projet était d’honorer le patrimoine du bâtiment. Des recherches sur le site ont permis de découvrir la palette de couleurs d’origine, que l’équipe a reconstituée en utilisant des nuances de vert, de rouge et de jaune sur la façade.

Connexes: la rénovation écologique d’une maison californienne des années 50 comprend une isolation en denim recyclé

Afin de relier le projet au bâtiment de la mairie de Scionzier et à la place de la ville nouvellement construite, le projet a converti un extérieur à pignon existant en une vaste colonnade qui a créé une entrée et une déclaration sur l’utilisation de matériaux naturels, tels que la pierre de Hauteville de source locale. Les piliers ont également créé un contraste avec le cœur du bâtiment derrière lui, qui témoigne de son histoire en tant qu’usine avec un toit sombre qui se détache de l’extérieur clair.

À l’intérieur, la lumière naturelle inonde les deux principales salles d’exposition du centre culturel Alpex maintenant terminé, et un plan d’étage ouvert offre un espace pour une gamme d’utilisations communautaires. Une palette de couleurs neutres évite de détourner l’attention des supports architecturaux à poutres apparentes et des fenêtres accrocheuses qui tapissent l’espace.

Le centre culturel Alpex est l’un des nombreux projets de préservation de l’Atelier Archiplein. «Le cabinet est fier de sa position responsable en matière de développement durable, d’impact environnemental et de contexte historique», ont déclaré les architectes. «Ces questions jouent un rôle important en influençant les interventions contemporaines de l’entreprise dans l’environnement bâti, qui reposent sur une méthodologie qui a fait ses preuves à maintes reprises au cours de plus d’une décennie de pratique en Europe et en Asie.»

+ Atelier Archiplein

Photographie d’Aurélien Poulat via l’Atelier Archiplein

Written by

manuboss