17 avril 2019 | Par Thomas

La société française de biotechnologie Poietis a annoncé l’octroi d’un troisième brevet pour sa technologie de bio-impression 3D assistée par laser.

«Nous avons été les premiers à explorer le potentiel industriel de la technologie de bioimpression assistée par laser dans diverses applications. L’octroi de cette série de brevets européens renforce la position de Poiefis dans le domaine de la bio-impression 3D», a déclaré Fabien Guillemot, président et chef de la direction de Poietis.

Fort de son expertise dans les technologies de bioimpression et notamment de bioimpression laser haute résolution, Poietis a également développé la plateforme de bioimpression multimodale NGB (Next Generation Bioprinting). La plateforme NGB vise à donner aux ingénieurs et chercheurs en tissus une plus grande liberté dans le choix des biomatériaux et des hydrogels. Lauréat du concours ILab 2014 (concours national de création de start-up innovantes du ministère de la Recherche, catégorie Création-Développement) et du concours mondial de l’innovation 2016, la technologie de bioimpression 3D assistée par laser de Poietis, développée initialement à l’INSERM et à Bordeaux Université. La technologie de bioimpression assistée par laser permet de positionner des cellules en 3D avec une résolution cellulaire extrêmement élevée (de l’ordre de dix microns) et une viabilité cellulaire (plus de 95%).

En 2015, BASF a signé un accord avec Poietis pour utiliser leur technologie à des fins de recherche et développement. Les deux sociétés cherchent des moyens d’appliquer la technologie de bioimpression de Poietis aux processus existants de BASF dans le but d’améliorer le modèle équivalent de peau de la société, Mimeskin. Poietis s’est également associé aux laboratoires Servier pour créer un dispositif de détection de la toxicité hépatique imprimé en 4D.

Plus récemment, la société a annoncé sa plateforme de bioimpression 4D, un système robotique automatisé pour améliorer la standardisation des processus de fabrication et la fonctionnalité des tissus biologiques.

Le dernier brevet délivré par l’Office européen des brevets, le brevet n ° EP3233499, est intitulé «Procédé d’impression laser et dispositif pour la mise en œuvre de ce procédé». Il fait suite au brevet 2017 EP2542659 intitulé «Station de bioimpression, ensemble comprenant une telle station de bioimpression et procédé de bioimpression» qui concerne l’adaptation des motifs d’impression sur des substrats; et le brevet 2018 n ° EP3234102 intitulé «Méthode d’impression laser de composants biologiques et dispositif pour la mise en œuvre de cette méthode», qui couvre les procédés de bioimpression assistée par laser et de bioimpression multimodale en Europe.

«L’octroi de ces brevets renforce les actifs de propriété intellectuelle de Poietis», a expliqué Bruno Brisson, directeur général et vice-président du développement commercial de Poietis. «C’est également une protection supplémentaire des briques technologiques importantes qui sont intégrées dans les systèmes de bioimpression de nouvelle génération NGB-R que nous commercialisons actuellement.»

Publié dans 3D Printer Company

Peut-être que vous aimez aussi:


Written by

manuboss