En juin dernier, j’ai fêté mes 4 ans d’existence et de travail à Chicago au Clean Energy Trust. Ce fut une période incroyable dans ma vie, mais le temps est venu pour moi d’explorer de nouvelles opportunités professionnelles dans un contexte international.

Cela dit, j’ai récemment accepté une invitation des Peace Corps à devenir volontaire d’éducation environnementale au Panama. Plus précisément, je vise à parler couramment l’espagnol tout en acquérant une expérience pratique et concrète de la conservation de l’environnement et du développement durable dans le monde en développement, en me concentrant d’abord sur l’Amérique latine. J’ai plusieurs membres de ma famille qui se sont engagés dans la fonction publique dans le passé et des amis proches qui ont récemment suivi des voies similaires. Par conséquent, le Peace Corps a vraiment continué à se démarquer comme ma meilleure option pour poursuivre mon voyage personnel et professionnel. Je commencerai cette nouvelle aventure en février prochain dans la capitale de la ville de Panama lorsque j’entamerai trois mois de formation intensive qui aboutiront à mon déploiement dans une province rurale panaméenne, à déterminer, que j’appellerai chez moi pendant au moins les deux années suivantes. Je suis ravi de continuer à élargir ma zone de confort déjà flexible tout en acquérant une expérience durable en travaillant de l’intérieur vers l’extérieur d’un pays en développement.

Mon passage à Clean Energy Trust a été incroyablement gratifiant à plusieurs égards. Cela commence par notre mission d’identifier les technologies d’énergie propre les plus prometteuses et innovantes et d’aider les entrepreneurs dynamiques et persévérants à développer leurs entreprises pour prospérer dans le Midwest. Cette mission profonde m’a d’abord attiré vers CET en tant que bénévole au Clean Energy Challenge 2014. Depuis lors, j’ai pu obtenir un stage d’été avec l’équipe après mon diplôme de l’Université de Floride. Ce stage a conduit à un poste de contractant associé suivi du poste de gestionnaire de programme dont j’ai eu le plaisir de travailler depuis plus de 3 ans.

Je suis fier d’avoir travaillé sur un certain nombre de programmes réussis au Clean Energy Trust, notamment en menant notre engagement auprès des étudiants et des universités du Midwest via le Prix ​​de l’Université Cleantech (Cleantech UP). Cleantech UP, un programme parrainé par le ministère américain de l’Énergie, que nous avons réussi à mettre en œuvre en 2015 en tant que coordinateur du Midwest à la suite du concours national sur les plans d’activités énergétiques propres, a été un catalyseur pour découvrir les technologies les plus percutantes sur les campus universitaires et un nœud critique pour notre travail avec les entrepreneurs émergents. J’ai également eu la chance d’avoir géré diverses facettes de notre programme annuel phare, qui est passé du défi CET, qui accorde principalement des subventions, au programme axé sur l’investissement direct. Programme d’investissement 501vc ™. Cet accent mis sur l’investissement nous a permis de bâtir un portefeuille d’entreprises révolutionnaires qui continueront de stimuler l’écosystème d’innovation du Midwest pour les années à venir.

Bien que mes expériences de travail avec des étudiants entrepreneurs et des entreprises de technologies propres en démarrage aient été inestimables, l’atmosphère familiale de CET me manquera certainement le plus. Il y a trop de gens formidables à remercier, mais je vais commencer par Amy Francetic et le conseil d’administration du CET pour avoir dirigé la vision du CET à partir de 2010 et me donner l’opportunité de rejoindre la mission. Je suis également extrêmement reconnaissant aux anciens collègues du CET et à notre équipe actuelle d’Erik Birkerts, Ian Adams, Paul Seidler, Ben Gaddy, Alex Foucault, Susie Schneider et Estelle Seals pour leurs conseils, leur soutien et leur amitié au fil des ans. Travailler en étroite collaboration avec un groupe aussi remarquable de personnes engagées dans une cause mondiale critique m’a certainement gâté pour les futurs environnements professionnels, mais je suis impatient de faire progresser mes connaissances en matière de CET afin d’engager de nouvelles communautés ayant besoin d’un changement durable.

Bien que mon poste au Peace Corps ne commencera pas avant février 2019, je passerai du CET à la fin août et reviendrai en Floride à la fin septembre pour passer du temps avec la famille et de vieux amis, me reposer et me ressourcer avant 2019. En attendant, j’ai bien l’intention de profiter du reste de l’été et du début de l’automne à Chicago. Ce fut une explosion et une bénédiction de faire partie de la communauté de Chicago et j’espère la rejoindre à l’avenir. Pour aller de l’avant, je peux être joint par courriel à [email protected] et via LinkedIn à linkedin.com/in/georgealagiahjohnson/. Pour tous ceux qui voyagent en Amérique centrale pour travailler ou jouer, j’aurai des hébergements minimalistes prêts!

A bientôt, j’espère!

George



Written by

manuboss